Apprendre les 4 accords magiques à la guitare facilement

Apprendre les 4 accords magiques à la guitare est un excellent moyen pour les débutants de débuter et de jouer rapidement des chansons connues. Ces accords simples et faciles à jouer ouvrent les portes à un vaste répertoire de titres populaires.

Les 4 accords magiques : mi mineur, sol, do et ré

4 accord magique guitare
Les quatre accords magiques, composés de mi mineur, sol, do et ré, sont devenus incontournables dans la musique pop des 50 dernières années. Leur popularité s'explique par leur facilité à jouer, même pour les débutants, et leur capacité à créer des mélodies accrocheuses qui restent dans la tête.

Mi mineur, l'accord mélancolique

L'accord de mi mineur (noté Em) est composé des notes mi, sol et si. Il apporte une touche de mélancolie et d'introspection aux morceaux. Cet accord ne nécessite que deux doigts pour être joué, ce qui en fait un choix idéal pour les guitaristes débutants. On le retrouve notamment dans le célèbre titre "Zombie" de The Cranberries.

Sol et Do, la combinaison gagnante

Les accords de sol (G) et do (C) majeurs forment un duo complémentaire. L'accord de sol, composé des notes sol, si et ré, apporte une sensation de stabilité et de résolution. L'accord de do, avec les notes do, mi et sol, ajoute une touche de luminosité et d'optimisme. Ensemble, ils créent une progression harmonieuse qui a fait ses preuves dans d'innombrables tubes.

Ré, l'accord énergique

L'accord de ré majeur (D) est constitué des notes ré, fa# et la. Il insuffle une dose d'énergie et de dynamisme aux morceaux. Bien qu'un peu plus complexe à jouer que les autres accords magiques, il reste accessible aux débutants grâce à sa position en accords ouverts. Le refrain entraînant de "Sunday Bloody Sunday" de U2 en est un parfait exemple.

Une combinaison gagnante

La force des quatre accords magiques réside dans leur capacité à s'enchaîner harmonieusement, créant ainsi des progressions d'accords efficaces et accrocheuses. Leur simplicité permet aux guitaristes de tous niveaux de les maîtriser rapidement et de se concentrer sur le rythme et l'interprétation. De plus, l'absence d'accords barrés facilite grandement l'apprentissage pour les débutants. Que ce soit dans le rock, la folk, la pop ou même la country, les quatre accords magiques ont prouvé leur versatilité et leur efficacité. Des artistes de renom tels que Bob Dylan, The Beatles ou encore Oasis ont su tirer parti de ces accords pour créer des morceaux devenus des classiques intemporels.

Comment jouer les 4 accords magiques à la guitare

4 accord magique guitare
Jouer les 4 accords magiques à la guitare est à la portée de tous, même des débutants. Avec un peu de pratique, vous pourrez rapidement maîtriser ces accords et jouer de nombreuses chansons populaires. Voyons en détail comment placer vos doigts pour jouer chaque accord.

Mi mineur (Em)

L'accord de Mi mineur est l'un des plus simples à jouer. Il ne nécessite que 2 doigts :
  • Placez l'index sur la 1ère case de la corde de Si (2ème corde)
  • Placez l'annulaire sur la 2ème case de la corde de Ré (4ème corde)
  • Jouez les 6 cordes à vide
 

Do majeur (C)

L'accord de Do majeur demande un peu plus de dextérité avec 3 doigts, mais reste accessible :
  • Placez l'index sur la 1ère case de la corde de Si (2ème corde)
  • Placez le majeur sur la 2ème case de la corde de Ré (4ème corde)
  • Placez l'annulaire sur la 3ème case de la corde de La (5ème corde)
  • Jouez les cordes de Mi grave, Sol, Si et Mi aigu à vide
 

Sol majeur (G)

Pour l'accord de Sol majeur, deux doigtés sont possibles avec 3 ou 4 doigts. La version à 3 doigts est la plus simple pour débuter :
  • Placez l'index sur la 2ème case de la corde de La (5ème corde)
  • Placez le majeur sur la 3ème case de la corde de Mi grave (6ème corde)
  • Placez l'annulaire sur la 3ème case de la corde de Si (2ème corde)
  • Jouez les cordes de Ré, Sol et Si à vide
 

Ré majeur (D)

L'accord de Ré majeur est un peu plus technique. Veillez à bien courber vos doigts pour ne pas étouffer les cordes à vide :
  • Placez l'index sur la 2ème case de la corde de Sol (3ème corde)
  • Placez l'annulaire sur la 3ème case de la corde de Si (2ème corde)
  • Placez le majeur sur la 2ème case de la corde de Mi aigu (1ère corde)
  • Jouez les 4 cordes les plus aiguës, ne jouez pas les cordes de Mi grave et La
  Une fois que vous maîtrisez ces 4 accords séparément, entraînez-vous à les enchaîner dans différents ordres. Avec de la pratique, les transitions deviendront de plus en plus fluides. Vous pourrez alors commencer à plaquer ces accords sur vos chansons préférées !

Des centaines de chansons basées sur les 4 accords magiques

4 accord magique guitare
Les accords magiques sont à la base de nombreux tubes musicaux qui ont marqué l'histoire de la musique. De nombreux artistes ont su exploiter la puissance mélodique et l'harmonie naturelle de ces quatre accords pour composer des chansons mémorables et accrocheuses.

Des artistes de légende ont utilisé les accords magiques

Parmi les chansons les plus célèbres basées sur les accords magiques, on peut citer "With or Without You" de U2. Ce tube planétaire sorti en 1987 utilise la progression Em-C-G-D de manière magistrale, créant une atmosphère à la fois mélancolique et puissante. Les Beatles ont également eu recours à ces accords pour leur classique "Let It Be", jouant sur une progression C-G-Am-F qui n'est autre qu'une variation des accords magiques transposés en Do majeur. Bob Dylan, autre monument de la musique, a construit son immortel "Knockin' on Heaven's Door" autour d'une progression G-D-Am7 qui reprend trois des fameux accords. Les Red Hot Chili Peppers ont quant à eux utilisé la suite Em-G-C-Am-B7 pour leur hit "Otherside", ajoutant quelques variations mais gardant l'essence des accords magiques.

Des progressions d'accords variées à partir des mêmes ingrédients

Si les accords de base restent les mêmes, les artistes jouent sur l'ordre dans lequel ils sont joués et y ajoutent parfois des variations pour enrichir leur composition. Ainsi, Pharrell Williams utilise la progression Em-C-G-D dans "Happy" mais en débutant sur le G, alors que Beyoncé reprend la même progression dans "Haunted" mais en commençant par l'accord de Em. Certains morceaux ajoutent un accord supplémentaire, comme "Riptide" de Vance Joy qui ajoute un accord de Am7 à la suite Em-C-G-D. D'autres intervertissent certains accords, à l'image de James Blunt qui joue la progression Em-G-C-D au lieu de l'enchaînement habituel dans son tube "You're Beautiful".

Des variations d'accords pour enrichir la progression

Pour apporter une couleur différente à la progression d'accords magiques, il est possible de remplacer certains accords majeurs par leur équivalent mineur, et vice versa. Par exemple, jouer Em-C-D-Am au lieu de Em-C-G-D. L'utilisation d'accords 7 (comme le B7 des Red Hot Chili Peppers dans "Otherside") ou d'accords suspendus (sus2, sus4) permet également de varier les sonorités. Autant d'exemples qui prouvent que les possibilités sont infinies à partir de ces quatre accords. Nul doute que de futurs tubes exploiteront encore cette formule magique qui a fait ses preuves !

Techniques et astuces pour maîtriser les 4 accords magiques

Maîtriser les quatre accords magiques à la guitare demande un peu de pratique et de persévérance, mais avec les bonnes techniques et astuces, vous pourrez rapidement progresser et jouer de nombreux morceaux. Voici quelques conseils pour vous aider à travailler efficacement ces accords et enrichir votre jeu.

Travailler les transitions entre les accords

Pour rendre votre jeu fluide, il est essentiel de travailler les transitions entre les accords magiques. Prenez le temps de répéter le passage d'un accord à l'autre en vous concentrant sur la précision et la synchronisation de vos doigts. Commencez lentement et augmentez progressivement la vitesse au fur et à mesure que vous gagnez en aisance. Un exercice efficace consiste à jouer les accords en arpèges, c'est-à-dire en pinçant les notes une par une plutôt qu'en les grattant toutes ensemble. Cela vous aidera à mémoriser le placement de vos doigts et à développer votre dextérité.

Varier les rythmiques

Pour rendre votre jeu plus intéressant et dynamique, n'hésitez pas à expérimenter différentes rythmiques avec les quatre accords magiques. Vous pouvez alterner entre des rythmiques binaires et ternaires, jouer en croches ou en noires, ou encore ajouter des silences pour créer des variations. Voici quelques exemples de rythmiques à essayer :
  • Rythmique de base : ↓ ↑ ↓ ↑ (4 noires)
  • Rythmique en croches : ↓ ↑ ↓ ↑ ↓ ↑ ↓ ↑ (8 croches)
  • Rythmique ternaire : ↓ ↑ ↑ ↓ ↑ ↑ (2 noires pointées)
  • Rythmique avec silences : ↓ - ↑ ↓ ↑ - (2 noires, 2 croches, 1 soupir)

Enrichir les accords

Pour ajouter de la couleur et de la profondeur à votre jeu, vous pouvez utiliser des enrichissements d'accords. Par exemple, essayez de jouer les accords mineurs en ajoutant la septième (Em7, Am7), ou les accords majeurs en utilisant des sus2 ou sus4 (Dsus2, Gsus4). Ces variations apporteront de nouvelles sonorités à vos progressions.

Exemples d'enrichissements d'accords :

Accord de base Enrichissement Doigtés
Em Em7
0 2 2 0 3 0
C Csus2
x 3 0 0 1 0
G Gsus4
3 x 0 0 1 3
D Dsus2
x x 0 2 3 0

Transposer avec un capodastre

Enfin, si vous souhaitez jouer les quatre accords magiques dans une autre tonalité sans modifier vos doigtés, vous pouvez utiliser un capodastre. Placez simplement le capodastre sur la frette correspondant à la tonalité souhaitée, et jouez les accords comme à votre habitude. Cela vous permettra d'adapter facilement la grille d'accords à la tessiture d'un chanteur ou à vos préférences. En appliquant ces techniques et en travaillant régulièrement, vous maîtriserez rapidement les quatre accords magiques et pourrez ainsi jouer un large répertoire de chansons populaires à la guitare.

L'essentiel à retenir sur les 4 accords magiques à la guitare

En maîtrisant ces 4 accords magiques, les débutants auront un bagage solide pour explorer de nouvelles techniques et enrichir leur jeu. Ils pourront progressivement ajouter des variations d'accords, des rythmiques plus complexes et transposer ces grilles dans différentes tonalités. Un monde de possibilités s'ouvre alors pour créer ses propres mélodies ou reprendre des classiques.

Plan du site