Jazz, pop, rock, électro, latino, classique… la musique qu’on écoute peut agir de manière profonde efficace sur l’humeur, mais également sur la santé. Qui plus est, elle vient caresser immédiatement le cerveau, essentiellement la zone du plaisir pour que cette dernière soit plus encline à libérer différentes hormones permettant à une personne de rester au top de la forme, aussi bien physiquement que mentalement.

La musique stimule efficacement l’intelligence

Bien sûr, rien que d’écouter de la bonne musique, vous pouvez développer considérablement votre quotidien intellectuel (QI). Et surtout lorsque votre morceau préféré passe, la sensation que celui-ci vous procurera agit directement sur vos capacités intellectuelles. Que vous écoutiez du Mozart, ou du Metallica, quelle que soit donc la musique que vous écoutiez, tant que le plaisir et l’émotion sont là, vos capacités cognitives sont toujours stimulées. Bien sûr, des spécialistes américains du centre neurobiologique de Californie a même mené une recherche prouvant l’efficacité de la musique sur les fonctions cognitives d’une personne. À vrai dire, ils sont suivis des enfants de 3 à 4 ans. Puis, ils ont réparti ces enfants en 3 groupes : les enfants du premier groupe ont suivi des cours de musique, ceux du deuxième groupe des cours en informatique et ceux du dernier groupe n’ont suivi aucun cours spécifique. Les spécialistes ont après organisé des tests de perception spatiale et ce sont les enfants qui sont suivis des formations musicales qui ont obtenu la meilleure note. Bref, écouter de la musique est déjà efficace pour développer davantage l’intelligence, mais en pratiquant directement un instrument, les bienfaits ne seront que décuplés.

La musique : que des bienfaits !

Quel que soit le genre musical que vous écoutiez d’habitude, n’oubliez jamais que la musique est en mesure de transmettre des émotions positives. En agissant directement sur le cerveau, la musique encourage ce dernier à limiter le taux de cortisol, l’hormone du stress, pour laisser place à des hormones du plaisir. Plus, lorsque la synthèse du cortisol est limitée, les cumuls de stress de dissiperont. Donc, avec une bonne musique, fini les troubles liés aux stress, en l’occurrence la dépression, l’anxiété, et ainsi de suite. D’autre part, lorsqu’on parle des effets positifs de la musique, certains systèmes cérébraux sont automatiquement concernés : la zone de la récompense, du plaisir et de la motivation (synthèse de la dopamine et des opioïdes), la zone du stress comme déjà cité précédemment, la zone de l’immunité (sérotonine, bêta-endorphine…) et de l’affiliation (ocytocine). C’est donc pourquoi la musique est considérée comme une source de bienfaits : elle renforce le système immunitaire en stimulant la zone de l’immunité, elle apaise les tensions musculaires en stimulant la zone de l’affiliation, elle procure du plaisir et renforcer la motivation grâce à la synthèse de la dopamine et des opioïdes, elle optimise le rythme cardiaque dû au stress, elle vous met à l’abri des risques de l’hypertension, elle renforcer la performance physique notamment durant les activités sportives, elle permet d’éviter les troubles psychologiques, et ainsi que d’autres bienfaits non-négligeables.

La musique : un remède naturel anti-douleur

La musique est également réputée pour les vertus anti-douleurs dont elle s’accommode. Selon les études déjà menées par des spécialistes, écouter de la musique une heure par jour durant une semaine permet d’apaiser la douleur jusqu’à 21%. Il existe même aujourd’hui de nombreux établissements de soins qui font appel à la musicothérapie pour aider les patients à surmonter leur douleur. En effet, lorsque la sensation du plaisir prend le dessus, la personne endolorie peut facilement oublier douleurs. Concrètement, la musique trompe le cerveau, c’est-à-dire qu’elle détourne efficacement l’attention des patients pour ne plus se focaliser sur leur douleur.